Quand l'assureur accuse l'assuré de recel pour lui refuser sa garantie

Assurances
Outils
TAILLE DU TEXTE

Encourt la cassation pour violation de ces textes, l'arrêt qui, pour dire justifié le refus d'un assureur d'indemniser le sinistre causé à un véhicule automobile, retient que les droits de l'assuré sur ce bien, "acquis dans des conditions frauduleuses", sont "éminemment contestables", alors que la qualité de sa possession sur celle-ci est indifférente, de sorte qu'il appartenait à l'assureur d'exécuter l'obligation indemnitaire dont il était tenu envers lui.

M. O. a acquis auprès d'un garage automobile un véhicule d'occasion dont il a pris possession le jour même.Une facture attestant du règlement du solde du prix de vente lui a été délivrée et M. O. a, d'une part, fait immatriculer le véhicule, d'autre part, souscrit un contrat d'assurance.Quelques jours plus tard, le véhicule a été incendié (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Lex Inside du 25 janvier 2023 :

Lex Inside du 18 janvier 2023 :

Ténors du Droit : un référentiel de compétences pour les avocats dirigeants et créateurs de cabinets