Indemnisation du fait d'un périmètre de protection d'un point d'eau potable

Agroalimentaire
Outils
TAILLE DU TEXTE

L’instauration d’un périmètre de protection autour d’un point d’eau potable peut donner lieu à indemnisation, du fait du préjudice issu de la restriction d’usage de parcelles par les riverains.

Un groupement agricole d’exploitation en commun a sollicité une indemnisation, de la part d’un syndicat, en raison de préjudices subis du fait des restrictions d’usage de ses parcelles, résultant de l’installation d’un périmètre de protection rapprochée autour d’un point de prélèvement d’eau potable. La cour d’appel de Limoges a considéré que la demande était recevable.Elle a constaté que le syndicat ne prouvait pas que le requérant ne s’était pas conformé aux prescriptions de l’arrêté instaurant le périmètre.Par ailleurs, les juges du fond ont évalué le préjudice par (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Ténors du Droit : Paris Place de Droit fête sa nuit du droit

Lex Inside du 13 septembre 2022 : Réseaux sociaux