UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Linklaters et Herbert Smith Freehills sur l'offre de rachat par Arkema de ses obligations hybrides et sur son émission obligataire hybride de 400 millions d'euros

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Linklaters et Herbert Smith Freehills sont intervenus en qualité de conseils sur l’offre de rachat par Arkema de ses obligations hybrides à durée indéterminée super-subordonnées émises en 2014 et sur l’émission obligataire hybride d’Arkema de 400 millions d’euros.

Linklaters a conseillé BNP Paribas, Citigroup et Natixis sur l’offre de rachat par Arkema de ses obligations hybrides à durée indéterminée super-subordonnées émises en 2014. Lancée le 5 juin 2019, l’offre a été un succès, avec un montant final racheté de 400 millions d’euros correspondant au montant maximal d’acceptation fixé par Arkema. Le règlement de l'offre a eu lieu le 17 juin 2019.

Parallèlement à ce rachat, Arkema a réalisé le placement d’une émission hybride à durée indéterminée super-subordonnée incluant une première option de remboursement anticipé au gré de l’émetteur après 5,25 ans, d’un montant de 400 millions d’euros, assorties d’un coupon de 2,75% jusqu’à la date de première option de remboursement anticipé.

Les obligations seront subordonnées à toute dette senior et seront comptabilisées en capitaux propres selon les normes IFRS. Elles feront l’objet d’un traitement en fonds propres à hauteur de 50 % de leur montant par les agences de notation Moody’s et Standard and Poor’s.

Linklaters conseillait le syndicat bancaire composé de BNP Paribas, Citigroup et Natixis et Herbert Smith Freehills a conseillé Arkema sur l'offre de rachat d'obligations hybrides ainsi que sur l'émission obligataire.

L’équipe de Linklaters était dirigée par Véronique Delaittre, associée, avec Pierre-André Destrée, counsel, Olivia Giesecke et Antoine Galvier, collaborateurs.

L’équipe de Herbert Smith Freehills était composée de Louis de Longeaux, associé, Lou Bernard et Dylan Shields, collaborateurs.