UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

La caution peut se prévaloir d'une hypothèque que lui a consentie le débiteur principal malgré la subrogation de créance

Sûretés
Outils
TAILLE DU TEXTE

En vertu d'un contrat de cautionnement, la société C. a payé la société U., créancière de la société A., débiteur principal. Le créancier désintéressé a déclaré sa créance à titre chirographaire ; le créancier garant a déclaré sa créance avec une hypothèque conventionnelle donnée par le débiteur principal afin de garantir son recours contre lui en cas de paiement en ses lieu et place. Dans un arrêt rendu le 2 juin 2009, la cour d'appel de Rennes réforme l'ordonnance du juge-commissaire qui avait admis la créance à hauteur de 488.360,58 euros mais à titre chirographaire, alors que le créancier avait déclaré une hypothèque garantissant 198.184 euros. Les juges du fond estiment que la subrogation résultant du paiement par la société C. n'a pas pour effet de prouver le garant du bénéfice (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne