Un audit mené avec clarté ne peut être remis en cause par le salarié informé et associé à son déroulé

Relations individuelles de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

La réalisation d’un audit, répondant à toutes les contestations du salarié concerné et l’associant au déroulé de la mesure d’expertise destinée à contrôler son activité, ne constitue pas un élément de preuve obtenu par un moyen illicite.

Une salariée a été licenciée pour faute lourde au vu des résultats fournis par un audit, à la suite de la mission d'expertise comptable chargée de contrôler son activité.La salariée dénonce l’illégalité de la sanction disciplinaire fondée sur l’audit dont elle n’avait pas été préalablement informée. La cour d’appel de Poitiers a jugé le licenciement fondé sur une faute grave et a rejeté ses demandes tendant au paiement de diverses sommes au titre de la rupture du contrat de travail. La Cour de cassation, dans une décision du 28 février (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNew ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne