UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Retours d’expériences sur l’interprofessionnalité

Décryptages
Outils
TAILLE DU TEXTE

Experts-comptables, avocats, notaires, conseils en propriété industrielle… tous ces professionnels peuvent travailler ensemble, avec de belles synergies à la clé ! C’est l’un des messages du colloque « Venez construire votre interprofessionnalité » qui s’est tenu le 8 juillet 2019 à l’université Paris Descartes.

L’interprofessionnalité pose question dans le monde du chiffre et du droit, entre promesse de valeur ajoutée et craintes liées notamment à la concurrence entre les métiers. Un colloque sur ce thème a eu lieu lundi 8 juillet à l’université Paris Descartes, avec les témoignages de quatre professionnels ayant tenté l’aventure : Audrey Chemouli, avocate chez In Extenso, Denis Raynal, avocat chez Oratio Avocats, partenaire du cabinet d’expertise comptable Baker Tilly Strego, Bertrand Lacourte, notaire, et Gaëlle Loinger, conseil en propriété industrielle dans le cadre de la SPE TAoMA Partners.

L’interprofessionnalité, « c’est très facile » !

Premier message commun aux intervenants. Malgré les difficultés apparentes à faire vivre ensemble plusieurs métiers, aux origines et univers passablement éloignés, la coexistence en pratique semble s’effectuer de manière fluide.

« Travailler entre avocats et experts-comptables, je pense que c’est très facile » observe ainsi Audrey Chemouli. De son côté, Bertrand Lacourte, qui intègre actuellement des avocats dans son étude notariale, témoigne : « Tout le monde travaille ensemble. (…) Chacun trouve son chemin. »

Et Denis Raynal de confirmer à son tour : « Nos matières sont tellement complémentaires qu’en définitive, on ne se pose même plus la question de savoir avec qui on travaille. (…) L’interprofessionnalité est quelque chose qui se révèle naturellement, dans une situation où il y a un dossier à traiter, un client à satisfaire, un domaine d’activité à suivre, qui nécessite plusieurs compétences : expert-comptable, notaire, conseil en propriété industrielle ou autre. (…) En réalité, on sent bien que toutes ces professions sont faites pour travailler ensemble au service du client et que c’est ce dernier qui forme la nécessité de son équipe » le cas échéant pluridisciplinaire.

De belles opportunités en jeu

Naturelle, l’interprofessionnalité est également gage de plus-values, déclarent d’une seule voix les intervenants.

Pour Audrey Chemouli, le travail avec les experts-comptables « nous a permis de nous questionner sur notre modèle économique : comme un certain nombre de prestations juridiques étaient déjà réalisées par les cabinets d’expertise comptable, il nous est revenu de trouver de la valeur ajoutée par rapport à ces services ».

Gaëlle Loinger, qui travaille dans une SPE réunissant avocats et conseils en propriété industrielle, abonde dans ce sens : « Le fait d’être ensemble, de partager une vision, c’est une vraie richesse, c’est 1 + 1 = 3. Cela nous a permis de croiser les regards. Chacun apporte sa plus-value, son expertise personnelle sur une même matière. Les synergies se forment naturellement. »

Hugues Robert