N'importe quel tribunal français peut être compétent en matière de parasitisme en ligne

Procédure civile
Outils
TAILLE DU TEXTE

La société M. qui édite un guide en ligne consacré à la Ville de Paris, proposant des idées "shopping", des adresses inédites, des "bons plans", a assigné la société V. devant le juge des référés du tribunal de commerce de Paris invoquant de troublantes similitudes entre le site de la société V. et le sien et reprochant à cette dernière un parasitisme commercial par imitation. Par une ordonnance de référé du 10 avril 2009, le tribunal de commerce de Paris s’est déclaré incompétent au motif que le constat destiné à démontrer des actes de parasitisme en ligne avait été effectué à Nanterre. Dans un arrêt en date du 30 septembre 2009, la cour d’appel de Paris infirme cette ordonnance. Elle retient qu’en vertu de l’article 46 du code de procédure civile, le demandeur peut, en matière (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Ténors du Droit : Paris Place de Droit fête sa nuit du droit

Lex Inside du 13 septembre 2022 : Réseaux sociaux