UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Prêt pour la construction d'une maison individuelle : limite des obligations du prêteur

Banque
Outils
TAILLE DU TEXTE

Un couple a conclu avec les sociétés H. entreprise et A. construction, un contrat dit de maîtrise d’oeuvre en vue de la construction d’une maison d’habitation financée par un prêt consenti par une banque. Le chantier ayant été abandonné, le couple a assigné le constructeur, l’assureur garantie décennale et la banque en indemnisation de leurs préjudices. La cour d’appel de Grenoble, les a déboutés de leur demande en condamnation de la banque pour manquement à son obligation de conseil et d’information. Le 19 mai 2009, la Cour de cassation rejette le pourvoi formé par les époux. L’organisme prêteur n’ayant pas l’obligation de s’interroger sur la véritable nature du contrat et d’en proposer la requalification, la cour d’appel a pu en déduire, sans inverser la charge de la preuve, que (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne