Legal Brain Avocats : lancement du cabinet dédié aux problématiques juridiques de l’économie numérique

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Legal Brain Avocats compte deux associés fondateurs, Maîtres Yann-Maël LARHER & Matthieu QUINIOU et s'appuie sur l’expertise d’une cinquantaine de chercheurs en droit mais également des experts en informatique et en communication. Droit et innovation n’ont pas toujours été spontanément associés, mais il devient chaque jour plus évident que le tournant numérique n’est pas seulement technologique, il est avant tout humain !

Pour Yann-Maël Larher : « La complexité croissante des sujets numériques nécessite de faire appel à une expertise pointue à la frontière de nombreuses disciplines. C’est la raison pour laquelle nous nous appuyons sur une communauté de chercheurs en droit mais aussi en économie ou en informatique ». Nos activités thématiques concernent la stratégie et la réalisation de prestations de conseil en droit du numérique et des technologies avancées dans des domaines aussi variés que le RGPD, l’incidence du numérique sur le droit du travail, la blockchain ou encore le droit des télécommunications et de l’espace.

Legal Brain Avocats souhaite également accompagner d’autres cabinets dans la création de contenus digitaux. Pour les deux associés, il est nécessaire de développer au service de tous les acteurs juridiques et économiques des solutions et des outils facilitant leur collaboration, dans un souci de meilleure efficacité. Afin d’incarner cette collaboration nous avons d’ailleurs lancé un groupe participatif sur LinkedIn baptisé : « Avocats et Juristes connectés dans un monde numérique ».

« Notre structure s'adresse aussi bien aux TPE-PME-ETI qu’aux grands comptes et start-up qui ont besoin d’un accompagnement juridique de très haut niveau » confirme Maître Matthieu QUINIOU. L'Ère Covid-19 a fait basculer définitivement le numérique dans le quotidien des consommateurs, des citoyens, des administrations et des entreprises, les organisations doivent faire face à de nombreuses questions ; par exemple, sur la légalité de la dématérialisation des processus, la protection des données personnelles, ou la mise en œuvre du travail à distance.

Les nouveaux services de l’économie numérique impactent profondément la manière dont il faut appréhender le droit. Comme le souligne Maître Matthieu QUINIOU : « Le juriste doit libérer son imagination pour construire un droit nouveau capable de s’adapter aux transformations de la société et d’intégrer toutes ses dimensions technologiques mais aussi éthiques, écologiques ou sociales ».

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.