Le seul fait qu’une caution soit associée d’une société débitrice ne suffit pas à la qualifier de caution avertie

Sûretés
Outils
TAILLE DU TEXTE

L’associé d’une société qui demande, après s’être rendu caution du remboursement d’un emprunt souscrit par celle-ci, la décharge de cet engagement en raison de son caractère disproportionné, ne saurait acquérir la qualité de caution avertie pour le seul motif qu’il est associé de la société débitrice, même s’il détient 50% des parts sociales de celle-ci.

En 2009, Mme X., associée de la société Y., s'est rendue caution du remboursement d'un emprunt souscrit par cette dernière auprès d’une banque. La société Y. ayant été mise en liquidation judiciaire, la banque a déclaré sa créance puis assigné en paiement Mme X. Cette dernière a invoqué la décharge de son engagement en raison de son caractère disproportionné et recherché la responsabilité de la banque pour manquement à son (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNew ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne