CJUE : la réparation du préjudice par la société filiale

Concurrence / Distribution
Outils
TAILLE DU TEXTE

La victime d’une infraction au droit de la concurrence de l’Union commise par une société mère peut demander à la filiale de cette dernière la réparation des dommages qui en découlent : la Cour en précise les conditions.

Entre 1997 et 1999, la société MBTE, filiale du groupe Daimler et dont la société mère est Daimler AG, a vendu deux camions à une société tierce. En 2016, la Commission européenne a constaté une violation, par la société mère, du droit de la concurrence de l'Union européenne (UE) interdisant les ententes. En effet, par une décision du 19 juillet 2016 (décision C(2016) 4673), la Commission a constaté des arrangements conclus entre 1997 et 2011 avec 14 autres fabricants européens portant sur la fixation de prix ainsi que sur une augmentation des prix bruts des camions dans (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Ténors du Droit : Juliette Mel et Nicole Belloubet s'expriment à propos de l'ouvrage Femmes de loi

Aguera Avocats, Lauréat du Palmarès du Droit Lyon 2021 :