Hameçonnage : la banque est-elle fautive ?

Banque
Outils
TAILLE DU TEXTE

Sauf agissement frauduleux de sa part, le payeur ne supporte aucune conséquence financière si l'opération de paiement non autorisée a été effectuée sans que le prestataire de services de paiement du payeur n'exige une authentification forte du payeur.

En réponse à un appel téléphonique et à un message, un homme a communiqué à un tiers, qu'il pensait être un employé de sa banque, le code à six chiffres, dénommé "3D Secure", destiné à valider les paiements par internet. A la suite de cette communication, un paiement a été effectué. Le payeur a alors demandé à sa banque de lui rembourser la somme prélevée à ce titre et de réparer son préjudice.Faisant valoir que son client avait commis une négligence grave en communiquant volontairement un code de sécurité validant une opération (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Lex Inside du 1er mars 2024 :

Lex Inside du 27 février 2024 :

Lex Inside du 20 février 2024 :