Condamnation d'un constructeur automobile pour résiliation abusive d'un contrat de distribution

Contrats
Outils
TAILLE DU TEXTE

Dans un arrêt datant de mi-avril 2010 rendu sur renvoi après cassation, la cour d'appel de Paris a condamné un constructeur automobile à verser 3 millions d'euros de dommages et intérêts à un concessionnaire, dont il avait résilié le contrat en 1997. En l'espèce, suite aux résultats du concessionnaire, distributeur exclusif de la marque, non conformes aux objectifs, le constructeur automobile a décidé de mettre fin à leurs relations, suivant une clause de résiliation inclue dans leur contrat. Le concessionnaire a réclamé des dommages et intérêts. Le 23 septembre 2008, la Cour de cassation avait déclaré nulle la clause de résiliation, retenant que cette clause permettant au constructeur automobile de résilier un contrat avec un concessionnaire était discriminatoire du fait que les objectifs en termes (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.