UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Desserte ferroviaire Milan-Marseille : recours pour excès de pouvoir contre un avis de l'Araf

Droit public général
Outils
TAILLE DU TEXTE

L'avis rendu par l'Araf, saisie sur le point de savoir si une desserte intérieure réalisée dans le cadre d'un service international de voyageurs compromet l'équilibre économique d'un contrat de service public, est un acte susceptible de faire l'objet d'un recours pour excès de pouvoir.

Une entreprise ferroviaire T. a déposé, le 26 avril 2013, un dossier d'information relatif à un projet de service entre Milan et Marseille. Le ministre chargé des transports a saisi l'Autorité de régulation des activités ferroviaires (Araf) afin de vérifier le caractère international de ce projet de service. Parallèlement, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) avait, pour sa part, saisi l'Araf le 18 juin 2013, afin d'examiner si le service international envisagé par la société T. portait atteinte à l'équilibre (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne