UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

"La parité pourrait bien devenir un des critères de sélection des cabinets d'avocats"

Juriste
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Cercle Montesquieu et le Barreau de Paris réfléchissent ensemble à promouvoir l'égalité hommes-femmes au sein des cabinets d'avocats.

Dans un communiqué du 16 décembre 2013, le Cercle Montesquieu et l'Ordre des Avocats de Paris, sous l'impulsion de Christiane Féral-Schuhl bâtonnier et de Denis Musson président du Cercle Montesquieu, indiquent qu'ils souhaitent faire avancer le sujet de la parité au-delà des mots et notes d'intention.

Béatrice Bihr, administrateur du Cercle Montesquieu et fondatrice de la Commission DJ au féminin précise : "40% des membres du Cercle Montesquieu sont des femmes. Elles occupent des postes à hautes responsabilités et sont sensibles aux politiques d'égalité au sein de leur entreprise comme chez leurs prestataires et partenaires, notamment les cabinets d'avocats. Cette volonté de faire avancer en pratique la parité, est désormais portée par les membres du Cercle".

Denis Musson, président du Cercle Montesquieu, souligne "Nous nous sommes rapprochés de l'Ordre des Avocats de Paris car nous y avons trouvé, sous la houlette de Christiane Féral-Schuhl, une réelle volonté politique de promotion, et conviction d'engagement, pour agir en faveur de la parité"

Dans le courant du premier trimestre 2014, le Cercle Montesquieu lancera une série d'initiatives dans ce sens à destination des cabinets d'avocats : classement et labellisation des cabinets en fonction de leurs politiques de parité, définition de critères dans le cadre des appels d'offres, colloques, ...

Afin de permettre aux cabinets de répondre à ces nouvelles exigences, l'Ordre des Avocats de Paris - dont le bâtonnier Christiane Féral-Schuhl, également membre du Haut Conseil à l'Egalité, a fait de l'égalité professionnelle une de ses priorités - est mobilisé.

Christiane Féral-Schuhl : "Nous avons pu faire avancer beaucoup de sujets durant mon Bâtonnat. Si les dents ont grincé parfois, force est de constater que le sujet rencontre de plus en plus d'oreilles attentives et que les mentalités évoluent. La démarche du Cercle Montesquieu aura le mérite d'accélérer les prises de conscience... et les faits. A nous, Ordre, de continuer à sensibiliser, éclairer, accompagner, valoriser la démarche et les initiatives des cabinets qui souvent sont volontaires, mais ne savent pas toujours comment s'y prendre".