UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

L'AFJE a célébré sa 44 ème AG devant près de 600 personnalités du monde du droit et de l'entreprise

Juriste
Outils
TAILLE DU TEXTE

Retour sur la 44 ème assemblée générale de l'Association Française des Juristes d'Entreprise (AFJE) qui s'est déroulée le 9 décembre 2013. 


L'AFJE a tenu sa 44ème 
Assemblée Générale le 9 décembre 2013 devant près de 600 personnalités du monde du droit et de l'entreprise.

L'AFJE, première organisation professionnelle de juristes d'entreprises en France, compte désormais plus de 4300 adhérents dont 530 nouveaux a indiqué, Anne-Laure Paulet, Secrétaire générale de l'AFJE. A noter que 
67 % des adhérents de l'AFJE sont des femmes. 44 % des membres du Conseil d'administration sont également des femmes.

L'AFJE et l'entreprise

"Nous y sommes tous les jours, et participons de l’intérieur à ses développements, ses projets, ses actions, ses difficultés, ses succès. Nous sommes la profession juridique la plus proche de l’entreprise puisque nous en faisons partie", a déclaré Hervé Delannoy, Président de l'AFJE

Geoffroy Roux de Bézieux, Vice-Président délégué et Trésorier du MEDEF, et Président d’ OMEA TELECOM/VIRGIN MOBILE, a notamment fait part du soutien du MEDEF sur le statut d'avocat en entreprise et la question de la confidentialité des échanges.

La confidentialité des échanges

Hervé Delannoy est revenu une nouvelle fois sur le statut de l'avocat en entreprise et la confidentialité des échanges en réaffirmant que la priorité demeure d’obtenir la confidentialité des avis.

"Il est incroyable aujourd’hui que pour un Juriste d’entreprise le fait d’écrire une note ou un avis juridique puisse encore être une source de risque pour le lecteur de celle-ci. C’est une nécessité pour le droit et sa pratique en entreprise mais aussi pour notre compétitivité. Ce n’est pas comme certains le disent ou le pensent dans l’intérêt propre du Juriste d’entreprise que cette demande de confidentialité est faite, c’est dans l’intérêt de l’entreprise, même si bien entendu l’exercice du droit par le juriste et ses différents interlocuteurs s’en trouve facilité.", a affirmé le Président de l'AFJE

Selon lui, il y a une méconnaissance du sujet et l'AFJE doit faire preuve de pédagogie. Ainsi, l'Association va publier un numéro spécial de Juriste d'Entreprise Magazine sur la confidentialité du juriste d’entreprise en début d'année 2014 dans lequel une quarantaine de personnalités de tous horizons (avocats, anciens bâtonniers, professeus, JE, notaires, CAC…) ont accepté de collaborer. 
L’action de l’AFJE consiste aussi à multiplier les échanges entre juristes d’entreprise et les autres professionnels du droit pour améliorer leur connaissance mutuelle.
C'est dans cet esprit qu'a eu lieu une rencontre entre les associations de juristes dont l'AFJE et le Conseil de l'Ordre de Paris en novembre 2013.

La création d’un Comité de déontologie et pratique professionnelle

L’AFJE a créé en 2012 ce comité afin de formaliser la réflexion existante en son sein sur la place de l’éthique dans la pratique du métier de juriste d’entreprise. Les travaux du comité ont pour vocation de réunir les éléments d’éthique et de bonnes pratiques auxquels les juristes d’entreprise se réfèrent afin de d’enrichir le code déontologique de l’AFJE car pour  "pour devenir une profession réglementée" il faut "renforcer notre déontologie", a précisé Hervé Delannoy.
"La pratique de notre métier c’est aussi s’intéresser à la confection de la norme juridique dont l’inflation et l’approximation si ce n’est pas la confusion et l’instabilité, gêne notre pratique et nous défavorise au plan international", a-t-il ajouté.

Développement du réseau de l'AFJE à l'international

L'assemblée générale de l'AFJE était marquée cette année par la présence de James R. Silkenat, Président de l'American Bar Association (ABA) et avocat au Barreau de New York  qui a marqué son plus vif intérêt aux questions touchant au positionnement des juristes d'entreprise en Europe.

Par ailleurs, Philippe Coen, vice-président de l’AFJE, premier français à occuper ce poste, est devenu en novembre 2012 Président de l'ECLA (European Company Lawyers Association), confédération d'organisations de juristes d'entreprise de 19 pays soit plus de 42.000 juristes en Europe.
L'AFJE a notamment participé à la célébration des 30 ans de l'ECLA grâce à la présence de nombreux administrateurs et adhérents.
L'association juge indispensable le développement des échanges au plan européen qui permet de créer des synergies afin de faire évoluer le métier de juriste d'entreprise en europe.

Renouvellement du Conseil d'administration

6 personnes rejoignent le Conseil d'administration de l'AFJE :

Eric AMAR

Titulaire d’un master Droit des Affaires, Eric Amar a débuté au sein du groupe l’Expansion. Il s’est ensuite dirigé vers une entreprise proposant une ouverture internationale : Bolloré. Désormais directeur juridique de SDV Logistique International, il anime à l’AFJE la commission Management, Projets et Organisation.

Ian KAYANAKIS

Titulaire d’un DESS droit des affaires, Ian Kayanakis a exercé pendant quatre années en qualité au sein du cabinet Lazareff & Associés et a occupé la fonction de responsable des affaires juridiques chez EADS. Actuellement, il est directeur juridique du Groupe Technip.

Jonathan MARSH

Diplomé d’un Juris Doctor in Law de l’Université du Winsconsin, Jonathan Marsh a exercé la profession d’avocat à New York pendant près de 8 ans avant de rejoindre en 2002 le Groupe Total.

Il est aujourd’hui directeur au sein de la Direction Acquisitions Cessions et Opérations Financières à la Direction Juridique Holding de Total.

Marc MOSSE

Titulaire d’un DEA de droit public et d’un DEA de droit européen des Université de Paris 1 et Paris 5, Marc Mossé, a exercé la profession d’avocat, et de collaborateur parlementaire de Robert Badinter.

Actuellement directeur des affaires juridiques et publiques au sein de l’entreprise Microsoft, il est également membre du Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique et Secrétaire Général de l’Union des Fabricants.

Arnaud ROBERT

Titulaire d’un DESS de Droit Européen des Affaires de l’Université Panthéon-Assas, Arnaud Robert a d’abord été avocat. Il devient directeur juridique adjoint au sein du groupe NRJ, il est aujourd’hui directeur juridique du groupe Hachette Livre.

Alexia SCOTT

Diplômée d’un DESS Droit des Affaires et Fiscalité, Alexia Scott a exercé la fonction de directeur fiscal au sein de grands groupes nationaux et internationaux tel que Vivendi, Renault et SNCF. Elle est depuis 2012 directrice fiscal chez le groupe L’Oréal.

COMPOSITION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'AFJE

ca-afje-2013