UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Deux nouveaux ingénieurs brevets pour Marks & Clerk France

Nominations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Marks & Clerk France renforce son département Brevets en recrutant Cécile Joubert et Stéphane Villeger en qualité d’ingénieurs brevets, afin de répondre aux besoins croissants du cabinet dans les secteurs de l’optique et de l’électronique.

Marks & Clerk France, qui accompagne régulièrement ses clients dans l’évaluation et dans la gestion de leurs actifs incorporels, compte désormais 9 associés et 25 ingénieurs et juristes.

"Ces recrutements s’inscrivent dans la volonté de recruter des experts qui, par leurs parcours, sont à même d’apporter des réponses adaptées à nos clients. Intervenant aussi bien dans l’industrie que dans la recherche, Cécile et Stéphane mettront leurs expériences au service des projets innovants des entreprises et des organismes publics de recherche" soulignent Christian Nguyen Van Yen et Sophie Esselin, associés du cabinet de conseils en propriété industrielle Marks & Clerk France.

Cécile Joubert, 46 ans, collaboratrice dans l’équipe Brevets, est diplômée du CEIPI (Brevets) et titulaire d’un Master 1 en Droit des affaires ainsi que d’une Maîtrise de Sciences Economiques. Ingénieur de formation, elle est titulaire d’un DEA Optique et Photonique et d’un doctorat de physique. Elle est également mandataire français et européen.

Ingénieur de recherche au centre Recherche et Développement de la société Thalès entre 1991 et 2001, Cécile Joubert était responsable Propriété Industrielle au sein de la société Nemoptic, start-up spécialisée dans le domaine des écrans à fort contraste économes en énergie.

Stéphane Villeger, 38 ans, collaborateur dans l’équipe Brevets, est diplômé du CEIPI (Brevets) et d’un DEA d’Electronique des hautes fréquences et Optoélectronique. Il est également docteur en Electronique avec une spécialité en Electromagnétisme. Chercheur au sein de l’IRCOM (Institut de Recherche en Communication Optique et Micro-ondes) de 1997 à 2000 puis au sein du LEAT (Laboratoire d’Electronique, Antennes et Télécommunications) de 2000 à 2002, Stéphane Villeger avait rejoint un cabinet de conseils en propriété industrielle en qualité d’ingénieur brevets en 2009.