UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

L’astreinte ne peut courir en l’absence de signification par acte d’huissier

Procédure civile
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le point de départ d’une astreinte accessoire à une condamnation est expressément soumis, par le dispositif du jugement, à la formalité particulière de la signification par acte d'huissier de justice.

La société A. et la société B. ont été condamnées par un conseil de prud'hommes à remettre à Mme. Y. divers documents sous astreinte passé un délai de 15 jours suivant la signification du jugement. Mme. Y. a alors saisi un juge de l’exécution qui a procédé à la liquidation de l’astreinte à un certain montant. Dans un arrêt du 25 novembre 2016, la cour d’appel d’Aix-en-Provence a rejeté la demande en liquidation de l’astreinte de Mme. Y. Elle a tout d’abord retenu que l'astreinte, accessoire à la condamnation, est expressément soumise par le dispositif du jugement, en ce qui concerne son (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne