UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Samuel Pallotto, Associé, Fieldfisher

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Interview de Samuel Pallotto qui a récemment rejoint le bureau parisien de Fieldfisher en qualité d'associé.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Fieldfisher ?

Cette décision s’inscrit dans une démarche visant notamment à accompagner la montée en gamme de mes clients ainsi que leurs besoins d'être assistés sur des dossiers transfrontaliers. Cette décision résulte également de ma rencontre avec les associés de notre bureau de Paris ainsi qu'avec ceux de nos bureaux à l'étranger que j'ai d'ores et déjà pu rencontrer. En effet, je m'inscris totalement dans la dynamique de croissance du cabinet ainsi que dans les valeurs essentielles qui fondent l’engagement de celui-ci : connaissance des métiers de ses clients, proximité, réactivité et fiabilité. A l’issue de ce premier mois passé dans mon nouveau cabinet, je suis conforté dans mon choix d’avoir rejoint une structure moderne, ambitieuse, dynamique et dont les équipes sont très compétentes.

Est-il plus facile de rejoindre un cabinet lorsque l'on arrive avec son équipe ?

Au regard de la qualité des membres de mon équipe (Mathilde Cazé et Charlotte Wright) et de la relation de proximité que nous avons créée tous ensemble avec nos clients, un tel mouvement n'était concevable qu'accompagné de tous les membres de mon équipe. A cet égard, je suis ravi que Mathilde et Charlotte aient partagé le même enthousiasme que moi lorsque je leur ai présenté le projet de rejoindre Fieldfisher. En tout état de cause, notre intégration a été grandement facilitée par l'attitude amicale et bienveillante de l'ensemble des membres du bureau de Paris et de mes associés étrangers.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Sans aucun doute, la confiance sans cesse renouvelée de mes clients. Une grande majorité d'entre eux m'a accordé sa confiance lorsque j'étais un jeune associé au sein de mon précédent cabinet et le fait que nous ayons conservé celle-ci pendant plusieurs années, puis au sein de Fieldfisher, est la preuve que le niveau de services délivré par notre équipe est à la hauteur de leurs attentes élevées.

Quels sont vos domaines de compétences ?

Mon équipe intervient dans les différents domaines du droit boursier et des marchés de capitaux, à savoir les introductions en bourse, les offres de valeurs mobilières (essentiellement des augmentations de capital), les opérations de fusion-acquisition impliquant des sociétés cotées, les offres publiques et plus généralement les investissements dans les sociétés cotées. L'équipe assiste également une dizaine de sociétés cotées au quotidien dans le cadre de l'ensemble de leurs obligations légales.

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces derniers mois dans ces secteurs d'activité ?

En ce début d'année, on peut notamment citer le bilan des IPO pour l'année 2017. 22 sociétés se sont introduites en bourse en 2017 (12 sur le marché réglementé d'Euronext Paris et 10 sur Euronext Growth). Sauf revirement, 2018 s’annonce tout aussi riche en raison notamment de la faible volatilité des marchés qui réduit significativement le risque d’exécution des IPO. Dans ce cadre, nous sommes ravis que notre équipe vienne d'être successivement retenue sur deux projets d'IPO sur le marché Euronext Growth Paris en vue d'une admission à la fin du deuxième trimestre pour l'une et à la fin du troisième trimestre pour l'autre.

Qui conseillez-vous ?

Nous conseillons des sociétés small et mid-caps de secteurs variés (sciences de la vie, nouvelles technologies, cleantech ou aéronautique…) ainsi que des prestataires de services d'investissement et des fonds d'investissement.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Je souhaite développer le département bourse et marchés de capitaux aux côtés des autres départements du cabinet et continuer à offrir à mes clients des services de qualité à des tarifs compétitifs. Mon objectif est également de faire bénéficier ces derniers du savoir-faire reconnu de l'ensemble des associés de nos dix-sept bureaux. A cet égard, on peut d'ores et déjà noter un dossier dans lequel le département sciences de la vie de Fieldfisher Paris accompagne l'un de mes clients ou un dossier transfrontalier de M&A pour lequel nous avons constitué une équipe franco-allemande avec des avocats de notre bureau de Munich.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)