UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Eric Barbry, Associé, Racine

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Interview d’Eric Barbry qui vient de rejoindre Racine en qualité d’associé afin de développer l’activité IP- IT & Data Protection du cabinet.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Racine ?

Pour deux raisons essentielles : Racine est une très belle marque dans le monde des cabinets d’avocats. J’ai aussi été séduit par l’esprit d’équipe qui y régnait et cela ne s’est pas démenti depuis mon arrivée.

Est-il plus facile de rejoindre un cabinet quand on arrive avec son équipe ?

Pour être opérationnel il faut avoir une équipe. Avec Marianne Long, Léa Paravano et Raphaël Buchard nous avons déjà travaillé ensemble par le passé ce qui facilite les choses.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Mon parcours est atypique. J’ai une formation de publiciste. J’ai commencé ma carrière en 1991 comme juriste d’entreprise à la Cité des sciences et de l’industrie. C’est là que j’ai rencontré la propriété intellectuelle d’abord et le droit des technos par la suite.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

J’ai eu la chance de faire plusieurs belles rencontres mais 3 d’entre elles ont marqué ma vie. Frédérique Olivier, ex directrice juridique à la Cité des sciences m’a donné ma première chance. Le regretté Jacques Bitoun m’a appris les subtilités du droit d’auteurs. Enfin Alain Bensoussan, que j’ai rejoint en 1999, m’a proposé de monter le département « droit de l’internet ».

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Comme beaucoup d’entre nous la première plaidoirie et la première affaire gagnée. Pour moi il s’agissait d’un problème de nom de domaine en 1996, autant dire au Jurassic du web

Quels sont vos domaines de compétences ?

Nous avons 3 domaines de compétences :
- L’IP
- L’IT, qui est notre dominante
- La protection des données avec le fameux RGPD.

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces dernières semaines dans ces secteurs d'activité ?

Il y a dans notre secteur une actualité par semaine au moins. On peut parler récemment de l’ordonnance dite « blockchain », du projet de loi informatique et libertés 3, la condamnation d’une grande chaine de magasin d’électro-ménager par la Cnil ou enfin l’enquête préliminaire du parquet de Paris sur des faits d’« obsolescence programmée » sur des smartphones.

Qui conseillez-vous ?

Nous conseillons 3 grandes catégories d’acteurs :
- Les grandes et moyennes entreprises et les acteurs publics dans tous leurs projets IT ou RGPD ;
- les acteurs du web et principalement les plateformes et les grands acteurs du commerce électronique ;
- les start-up qui évoluent dans le monde des téchnos et des applications mobiles.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Nous avons 3 objectifs clairs :
fidéliser et développer notre propre clientèle constituée principalement de DSI ou RSSI.
Créer des synergies avec les autres équipes de Racine.
Participer à la valorisation de la marque Racine et à son développement.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)