UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

CEDH : atteinte à la réputation d'autrui sans preuve (affaire Strauss-Kahn-Campion)

Affaires internationales
Outils
TAILLE DU TEXTE

La condamnation de M. Campio, forain de profession, pour des propos diffamatoires à l'encontre d'une personnalité publique n'a pas été disproportionnée.

Un ressortissant français, forain de profession, a été condamné pour diffamation à l'encontre d'une personnalité publique. Il a formé une requête devant la Cour européenne des droits de l'Homme en se plaignant d'une ingérence disproportionnée dans son droit à la liberté d'expression et, en particulier, du refus des juridictions nationales de lui accorder le bénéfice de la bonne foi. Dans un arrêt du 14 mars 2019, la Cour européenne des droits de l'Homme constate que les propos litigieux consistaient à accuser la personnalité publique d'avoir exigé la remise d'une importante somme d'argent pour favoriser la reprise d'un parc d'attractions.La CEDH (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne