UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

CEDH : liberté de critiquer les juges

Affaires internationales
Outils
TAILLE DU TEXTE

La condamnation d'un éditeur pour avoir publié un article critiquant un juge viole la CESDH car ce texte, certes caustique, n'était pas insultant et touchait au fonctionnement de la justice.

Un éditeur croate, ayant critiqué un juge, et qui a été par la suite condamné pour diffamation par les juridictions nationales, a formé une requête devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH). Il a invoqué l'article 10 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme, estimant que la conclusion du juge interne selon laquelle il avait diffamé un juge n'était pas justifiée et que le montant des dommages-intérêts auxquels il a été condamnée était excessif. Dans un arrêt du 8 novembre 2018, la Cour européenne des droits de l'Homme rappelle tout d'abord que l'article 10 de la convention ne (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne