UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Les avocats parisiens se mobilisent pour les avocats égyptiens

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

A l'initiative de plusieurs organisations, dont le barreau de Paris et l’Observatoire international des avocats en danger, les avocats parisiens se sont mobilisés en se rassemblant devant l’ambassade d’Egypte mercredi 24 janvier 2018.

Chaque jour ou presque, des avocats sont assassinés, menacés, arrêtés, torturés, poursuivis - ou disparaissent tout simplement. Il s’agit de la 8ème édition de la journée internationale de l’avocat en danger.

Cette journée internationale a pour vocation d’attirer l’attention de la société civile et des pouvoirs publics sur la situation des avocats dans un pays particulier, afin de faire connaître les menaces auxquelles sont confrontés les avocats dans le cadre de l’exercice de leur profession. Après la situation des avocats en Iran, en Turquie, aux Philippines, au Pays Basque, au Honduras, et en Chine, la Journée de l’avocat en danger 2018 est dédiée à la situation des avocats en Egypte car celle-ci s’est sensiblement détériorée depuis la prise du pouvoir du Général Al-Sissi et au-delà depuis 2011.

Les avocats parisiens se sont rassemblés en robes noires devant l’ambassade d’Egypte, le mercredi 24 janvier 2018, en brandissant les portraits d’avocats égyptiens, derrière une banderole « Tous solidaires » en présence notamment de Marie-Aimée Peyron, bâtonnier de Paris, Basile Ader, vice-bâtonnier de Paris et Christiane Féral-Schuhl, Présidente du Conseil national des barreaux (CNB).

Arnaud Dumourier (@adumourier)