UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Le consommateur connecté et son écosystème

Décryptages
Outils
TAILLE DU TEXTE

commerce enligneUne étude du cabinets d'avocats d'affaires international Osborne Clarke fait apparaître que les français sont les premiers à échanger leurs données contre un panel d’offres promotionnelles personnalisées.

L'étude du cabinet d'avocats international Osborne Clarke sur le "consommateur connecté et son écosystème" révèle que la France arrive en tête du peloton des pays les plus concernés et les plus avertis par l’importance de la sécurisation des données en ligne (71%).

Les français sont aussi les premiers à échanger leurs données contre un panel d’offres promotionnelles personnalisées. Ceci s'explique notamment par la récente guerre des prix en France qui incite les français à consommer moins cher, et à faire le maximum de bonnes affaires devant les prix revus à la hausse des supermarchés.

Par conséquent, un contraste se dégage des habitudes de consommation en nouvelles technologies. D’un côté un appétit certain pour l’innovation, et de l’autre une appréhension de changer ses habitudes.

Par exemple, depuis la modification de la convention de Vienne cet été, la commercialisation des voitures autonomes est désormais autorisée, et les tests de ces voitures encouragés.
Cependant, certaines études montrent la réticence du français à manifester de l’intérêt pour apprivoiser ce type d’innovation.

Ce n'est pas le cas dans le secteur du paiement sans contact où le français accepte le changement. Ceci est le résultat de l'impulsion du gouvernement et du secteur bancaire, qui conjuguent leurs efforts pour démocratiser des solutions de paiement pratiques et innovantes.

Avec ces nouvelles facilités à consommer en ligne et à échanger sur des plateformes connectées se posent de plus en plus la question de la sécurité et de la protection des données des e-consommateurs. Ce respect de la "data" personnelle devient une priorité pour les pouvoirs publics.

Face à l'explosion des plateformes de shopping ou d’échange en ligne et à la multiplication des offres promotionnelles en échanges de données personnelles, le gouvernement Français a pris et continue de prendre des mesures de protection du consommateur.

Ainsi, l’écosystème français des industries digitales devient attractif puisqu’à même d’encadrer ses métiers et ses innovations.

Par ailleurs, la tendance législative française est tournée vers l’encouragement et le soutien des solutions innovantes connectées. Dee nouvelles lois viennent aussi protéger le consommateurs et consolider sa sécurité lors d’achats en ligne.

Une nouvelle habitude de consommation est donc en marche, soutenue par un effort gouvernemental d’aider sociétés et consommateurs dans l’adoption de nouvelles technologies "on-line". 

Osborne Etude consommateur connecte2016

Arnaud Dumourier (@adumourier)